Œuvres dans l'espace public       Les yeux ouverts sur l'envers du monde

  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeLes yeux ouverts sur l'envers du monde
    Lycée Éric Tabarly à Olonne-sur-Mer
  • Les yeux ouverts sur l'envers du monde

Les yeux ouverts sur l'envers du monde — 1%

2011
Béton, acier, fibres optiques
Dimensions  4 x 2,5 m x 6 m

Sur chacun des trois édifices se trouve un plan incliné formant toit. L'inclinaison des plans correspond à la position du soleil à son apogée (à midi) à des moments très particuliers : le solstice d'hiver pour le premier édifice, le solstice d'été pour le second et les équinoxes de printemps et d'automne pour le dernier. À ces moments de l'année, les rayons du soleil sont parallèles à la pente du toit et peuvent éclairer les fibres optiques contenues dans l'épaisseur des toitures. Les mots inscrits dans le plafond des abris deviennent lumineux et lisibles.

Les mots que l'on peut lire sont : « les yeux ouverts » pour le solstice d'hiver, « sur l'envers » pour le solstice d'été et « du monde » pour les équinoxes.

Commande au titre du 1% artistique de la région Pays de la Loire
pour le lycée Éric Tabarly à Olonne-sur-Mer

  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeSolstice d'hiver — « Les yeux ouverts »
  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeSolstice d'été — « sur l'envers »
  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeÉquinoxes — « du monde »
  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeSchéma de montage
  • Les yeux ouverts sur l'envers du monde 
  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeTrajet de la lumière via les fibres optiques
  • Les yeux ouverts sur l'envers du monde 
  • Les yeux ouverts sur l'envers du mondeL'inclinaison des plans correspond
    à la position du soleil à son apogée (midi)